Alpha360 | cOraXial | Bois et finitions | Déstock. | Durable | Liens | Témoignages
articles de presse
L'incroyable invention d'un Veveysan
le magazine Propriété
Le son qui dépasse l'entendement décembre 2014

Le Veveysan Daniel Brand a passé sept ans à la mise au point de ses enceintes révolutionnaires à 360 degrés, qui ont stupéfié plus d'un visiteur de son studio. A l'image de nombreux spécialistes du son qui déclarent avoir enfin trouvé des haut-parleurs qui restituent parfaitement le son original. Et ce en permettant de se déplacer dans la pièce avec l'impression d'évoluer au milieu de l'orchestre, contrairement aux enceintes classiques qui exigent que l'on reste bien sagement assis au milieu. Ces « sculptures sonores » en bois de diverses essences à choix sont disposés en « pyramides » : graves, médiums et aigus. Leur esthétique est à la hauteur de leurs qualités sonores exceptionnelles. La vente directe, en prenant soin des finitions personnalisées, permet d'assurer un excellent rapport qualité-prix. "Ce que je fais c'est de l'anti-musique de fond", affirme Daniel Brand qui accueille volontiers les intéressés, munis de leurs disques préférés, pour leur faire découvrir « le son qui dépasse l'entendement ».

Chambre Vaudoise Immobilière Christian GUHL
partition Requiem de Fauré
WIR INFO la banque WIR
Alpha360 : la magie du son à la maison WIR-ECONOMY-CLUB, novembre 2014

Daniel Brand produit des haut-parleurs de très haute qualité dans son atelier. L’Eco-Club a été convié pour une démonstration et des explications. L’auditoire a été conquis – en douceur – par la pureté du son diffusé. Une qualité conséquence, entre autre, du respect des phases et de la dynamique, a expliqué le conférencier... En quête du son parfait, les membres WIR se sont rendus là où ils étaient attendus: dans un sous-sol du centre de Vevey. Maître des lieux, Daniel Brand conçoit dans son atelier-laboratoire-auditorium des enceintes révolutionnaires. Dès la première démonstration, l’Eco-Club WIR était conquis. En 1895, les spectateurs du film des frères Lumière «L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat» craignaient d’être renversés par une locomotive; en 2014, l’Eco-Club se demandait comment Daniel Brand s’y était pris pour placer le saxophoniste Brubeck dans une si petite boîte en bois !
...

Systèmes modulables
Daniel Brand travaille comme un artisan et adapte chaque appareil aux désirs du client. Le nombre d’éléments et de colonnes peut varier, tout comme l’essence des bois. Avec l’expérience, l’entrepreneur a appris à donner à ses créations l’apparence de sculptures au design épuré. «Je n’y pensais pas du tout lorsque j’ai commencé. Mes premiers modèles devaient davantage à ma recherche de la qualité sonore. Depuis, j’ai réalisé que je devais faire des efforts si je voulais aussi intéresser une clientèle féminine !» plaisante-t-il. Sa clientèle comporte une majorité de musiciens, d’audiophiles séduits par la pureté du son diffusé et par des amoureux de produits durables. Des membres WIR – mélomanes avertis ou amateurs véritables – ont commencé à suivre. Le marché est, il faut le dire, en attente de redémarrage. Dans les années 70, la qualité du son restitué par une chaîne haute fidélité était alors un enjeu de taille, une quête, un Graal. Quarante ans plus tard, la vogue du petit, du micro, la musique dématérialisée qui s’écoute sur un baladeur ou sur un téléphone ont quelque peu marginalisé l’aventure et les aventuriers. L’effondrement des prix dans la grande distribution contribue aussi à dévaloriser le juste prix pratiqué par des artisans passionnés. Il n’empêche: quelques marques et quelques indépendants s’illustrent sur ce créneau, et leurs travaux sont régulièrement présentés dans des médias non spécialisés. Si demain la qualité du son redevient un signe extérieur de richesse intérieure socialement valorisé, Daniel Brand et ses haut-parleurs 100% suisses auront quelques années d’avance sur la concurrence !

pour découvrir l'article intégral avec les photos d'Edouard Curchod Vincent BORCARD
partition Requiem de Fauré
Revue Musicale Suisse Revue Musicale Suisse
L'art est vecteur d'innovation (extraits) septembre 2014


RMS : comment s’appelle votre invention et d’où provient son nom ?

dB : elle s'appelle Alpha360. Le nom vient de « l'angle alpha », et 360 parce que toutes les fréquences sont diffusées sur 360 degrés.
RMS : comment décririez-vous votre invention ? Quelles sont ses particularités et quelles nouveautés apporte-t-elle à la musique ?
dB : ce sont des modèles innovants de haut-parleurs. Il s'agit de sculptures sonores modulaires, personnalisées et durables, qui vous permettent de vivre l'émotion musicale dans tout votre espace d'écoute. Toutes les sources sonores d'un canal sont sur le même axe, toutes les fréquences sont diffusées sur 360 degrés. Le système existe en simple, double ou triple amplification, avec une, deux ou trois voies. Le client a le choix des modules, des essences, des finitions et de l'amplification. Ses autres particularités sont la beauté, la durabilité et une totale liberté de (dé)placement.
RMS : quelle raison ou quel déclencheur vous ont conduits à créer cette invention ?
dB : la synthèse de mes connaissances et expériences acquises lors de mes activités dans les domaines audio : service technique et développement pour les radios locales et les studios de création musicale (années 70). Importation et conseil aux installateurs suisses (années 80). Formation et coaching de professionnels de l'audio, de l'enregistrement, du multimédia et de la programmation (années 90). Dès 2000, développement des Alpha360.
RMS : êtes-vous satisfaits de votre invention ou est-elle toujours en développement ?
dB : je suis fier et satisfait, mais la recherche de la perfection est sans fin ! La Recherche & le Développement sont continus.
RMS : utilisez-vous votre invention vous-même ?
dB : je l'utilise tous les jours et j'ai de plus en plus de clients conquis et satisfaits sur le long terme.
RMS : votre invention a-t-elle du succès ? Est-elle commercialisée? Est-elle utilisée par des interprètes ?
dB : elle est fabriquée et commercialisée localement. C'est de l'artisanat durable.
RMS : votre invention va-t-elle s'imposer comme un nouvel instrument ou une référence dans son domaine?
dB : voici quelques témoignages qui répondent à cette question.

dB : Daniel BRAND RMS : Revue Musicale Suisse
partition Requiem de Fauré
Revue Musicale Suisse Revue Musicale Suisse
Le son à 360° 14 mai 2013
"... Le plus étonnant à l’écoute, c’est la qualité sonore lorsqu’on s’éloigne du centre stéréo. Contrairement aux enceintes traditionnelles, on ne perd pas d’aigus, on ne ressent pas de déphasage. Quand on se déplace dans la pièce, c’est comme si on tournait autour de vrais musiciens. Le système à trois voies en particulier est très linéaire dans tout le spectre, riche en détails, très ferme dans les graves, avec des aigus cristallins sans jamais être agressifs: du grand art..."
"... Daniel Brand réduit le prix final par la vente directe, sans vendeur ni distributeur..."
Mais il y a mieux à faire que lire un catalogue en ligne: se rendre à Vevey avec quelques CD sous le bras, et passer un moment avec l’inventeur et ses incroyables enceintes. Ça en vaut la peine.
Lire l'intégralité de l'article Jean-Damien HUMAIR
partition Requiem de Fauré
Quand le son occupe l’espace
SYMPA folio
Les diffuseurs acoustiques virent à 360° septembre 2008
Alpha360
Le son fait sa révolution. Après les haut-parleurs classiques, frontaux, voici les diffuseurs omnidirectionnels. Ils font rayonner le son sur 360°, garantissant une image stéréo incroyablement stable. C’est une des très rares fois que l’on peut parfaitement évaluer la position de n’importe quel pupitre d’un orchestre sans se prendre la tête entre les mains... Découverte...
Alpha360

Il a travaillé sept ans durant à la conception de cette installation. Le résultat est saisissant. Imaginez... Des haut-parleurs qui diffusent le son sur 360 degrés. Baptisé Alpha360, le système permet de se mouvoir dans une pièce et, partout, de retrouver la musique dans sa pleine amplitude. L’invention dépend de deux miracles. Le premier? Le Veveysan Daniel Brand a développé un filtre actif qui agit avant d’amplifier le son. Si le filtre passif (conventionnel) provoque des pertes de puissance, de dynamique, de transparence, de spatialité et d’équilibre, ce filtre actif, par contre, est d’une grande précision, le message musical reste intact. Il permet d’équilibrer le signal dans un local donné.
Quant au second miracle, il consiste dans la manière de monter les enceintes: sous forme pyramidale à trois étages: graves, mediums et aigus. Cette architecture unique évite la dispersion et la déformation des ondes. Tout le son se diffuse d’abord autour d’un axe central vertical, puis est renvoyé par rayonnement de tous côtés. Résultat: où qu’on soit, le timbre reste juste, le rendu stéréophonique n’est jamais déphasé.
Pour les amateurs de chiffres: diffuseur audiophile 3 voies sur 360 degrés, 1 canal Médium 60 Watt nominal, 8 Ohm et Aigu 80 Watt nominal, 8 Ohm, 4 connecteurs WBT; Grave 200 Watt nominal, 8 Ohm, pour 1 canal, 2 connecteurs WBT. Il faut 15 jours, au moins, pour en réaliser une paire. L’ensemble est en cerisier massif, un bois qui favorise une parfaite réflexion du son. Les finitions sont à choix. A côté de ce «kit de base», il existe une version home cinema à quatre diffuseurs.
La rolls contre la bentley... En un mot: divin...

Alpha360
SYMPA folio : la revue musicale francophone Jean-François THILO
partition Requiem de Fauré
L'INFO sur ICI-TV ICI-TV
vers le bas de la pagevers le haut de la page 11 février 2008
VEVEY : découvrez le portrait d'un inventeur original qui a développé un système unique de diffusion de la musique.
L'INFO sur ICI-TV Présentation du système audiophile Le filtre actif 3 voies Alpha360 CD - SACD - DVD Audio
L'Arcam DV 139 L'Arcam CR 100 logo Alpha360 sur cerisier massif Copyright

cliquez sur la flèche Play pour écouter un extrait de l'émission
Xavier BORGEAUD
partition Requiem de Fauré
Hi-Fi 24 heures
Le son dans toutes les directions 20 novembre 2007
Alpha360
Un Veveysan a planché durant sept ans sur un système audio original. Fruit de ses cogitations, des haut-parleurs qui laissent s'échapper la musique à 360°
Alpha360
On n'avait jamais entendu l'archet de Yehudi Menuhin sonner comme ça. Les notes du triple concerto de Beethoven qui sortent des deux enceintes pyramidales sont d'une richesse impressionnante. Comme si la musique du génial compositeur allemand avait fait une cure de vitamines en passant dans le système audiophile conçu par Daniel Brand.
Alpha360
Sans angle droit

L'homme a travaillé sept ans durant à la conception d'une installation technique capable de laisser le son éclater à 360°. Baptisé Alpha360, l'appareil permet en effet de se balader dans son salon et de retrouver, où, qu'on soit, des timbres, des phases et des dynamiques identiques. «Le handicap majeur des haut-parleurs conventionnels réside dans la réduction dramatique de la scène sonore», explique Daniel Brand. Ses haut-parleurs à lui sont en cerisier massif, de forme pyramidale et tout en arrondis. Le Veveysan ne le cache pas: à l'heure où on ne jure que par le MP3, lui préfère mettre en avant la qualité du son: «Tout le monde parle de la musique sur internet; c'est de la gestion de l'information, comme les photos comprimées qu'on trouve sur le web, on a certes une idée de la musique, mais ...»

Raphaël DELESSERT
partition Requiem de Fauré
La musique en toute beauté Le Matin Dimanche
 vers le haut de la page 12 décembre 2004
Alpha360 des colonnes à ne pas à planquer derrière un canapé
Alpha360

... Daniel Brand, passionné d'électronique et concepteur de diffuseurs électroacoustiques qu'il a baptisés Alpha360. " Oui je parle de diffuseurs et non pas d'enceintes qui sont pour moi des boîtes dans lesquelles on a mis des haut-parleurs, donc quelque chose de fermé, avec un son de boîte justement, et non pas de vraie musique !"

Cela fait des années que le Vaudois, chanteur ténor à ses heures, peaufine le rendu sonore et la ligne esthétique de ses diffuseurs à 360 degrés. Effectivement, l'objet impressionne, avec sa forme pyramidale, en bois massif, fière, sensuelle, spirituelle.
Pour nous convaincre que les diffuseurs ne font pas qu'en jeter plein la vue, nous nous installons pour écouter une sélection éclectique : Pavarotti, Nougaro, Brahms, Petrucciani. Débutons avec la célèbrissime " O Fortuna " de Carmina Burana. Les musiciens ajustent leurs lutrins, les spectateurs chuchotent. Entrée du chef d'orchestre. Applaudissements et silence. Ça commence… Saisissant ! L'orchestre semble avoir investi la pièce. Nous avons presque envie de tancer ce spectateur qui tousse par deux fois, là, juste à côté.
Les galettes musicales se succèdent avec, à chaque fois, le même enchantement des oreilles. Nous nous surprenons même à frissonner. Mais peut-être ce 360 degrés annoncé n'est que fictif. Debout, accroupi, à droite, à gauche : dans la pièce, le son reflète partout la même amplitude. Les instruments et les voix sonnent vrai dans une spatialité parfaite.

Anti-musique de fond
Sans nous dévoiler son secret, Daniel Brand précise : " Avec mes Alpha360, je remets les extrêmes basses et aiguës à leur vraie place, en privilégiant les médiums. Ce que je fais, c'est de l'anti-musique de fond."

Pour forger votre propre opinion, allez donc les écouter !

Eric OTHON
Alpha360.ch
1800 Vevey Ecrire à Alpha360 Formulaire Liste des pages Alpha360 : swiss made
Plan + Tél