Alpha360 | cOraXial | AlphAnimA | Bois et finitions | Déstock. | Durable | Presse | Tech
témoignages
Rechercher par nom :
AVANZI Benjamin / BASSET Jacques BAUDET Roger BEFFA Pierre-Alain BERNARD Valérie BROWN Niall  BUTTEX Olivier / CHARLES Blandine CORTESI Roberto / DELLSPERGER Jean-Rodolphe / FORTIN Cosette FROIDEVAUX Jean FROSSARD Gil / GAVILLET Christian GRAND Olivier GRAND Pierre GUIBERT Michel / HOSTETTLER Michel / LUTHER François / MESSERLI Bernard / NOVERRAZ Francis / PELISSIER Laurent / RIHS Eric / SARTORI Valdo SCHOUWEY Pierre  SMETS Pierre SOLOVICI Eric SPINNLER Olivier STOLIC Vladimir / WEBER François

Rechercher par activité :
audiophile / baryton / chef de chœur chef de service  choriste coach communication compositeur conseiller consultant / décorateur  directeur artistique Dr / économiste éditeur / formateur / géologie / ingénieur ingénieur du son / journaliste / médecin mélomane musicien musique de film / œnologue / secrétaire soprano / vigneron violoniste

Rechercher par mot-clef :
accueil actif aime Alpha360 ampleur art artistes auditeur audiophiles auditorium / belles bonheur bouleverser Brand / chair de poule choix cœur cohérence communication concert conseil cOraXial contemporain couleurs / défi design détail diabolique diffuseur dimension / effet élégance émotion émotionnel enregistrements enveloppé esthétique expérience / facilité finesse finitions formes frissonne frissons / grave / haut de gamme haute qualité / instrumentiste intégralité intense / linéaire local localisation loupe / magique malaise moderne musique / néophyte netteté / omnidirectionnel orchestre orfèvre original / partager passion plaisir précision présence proche prodigieux profonde profondes profondeur prouesse public / qualité / radio réalité redécouverte rencontre renouveau respect respiration ressentir rêve révélation révolution / SACD sens sensation sentiment solution souffle spatialité subtilité système / taille texture Thorens TD124 timbres transparence tripes tyrannie / vérité Vevey vinyle vivante voix

HOSTETTLER Michel compositeur (fête des vignerons 1999)
Il m'est arrivé une aventure peu banale : mon ouïe a rajeuni de 30 ans ! C'est du moins la sensation éprouvée en testant le système Alpha360, conçu et réalisé par Daniel Brand.
La restitution des enregistrements est excellente. S'ajoute à cette qualité sonore, la présence des interprètes, particulièrement dans des œuvres de musique de chambre.
Quant à la palette symphonique, elle est rendue dans toute sa plénitude sans jamais atteindre la saturation. A noter que l'ampleur générale de l'orchestre n'empêche nullement la perception du détail des timbres. C'est là une prouesse qui doit être relevée.
Mais gare aux enregistrements médiocres : les Alpha360 ne laissent rien passer !
le parcours de Michel HOSTETTLER
Michel Hostettler

vers le bas de la page
GAVILLET Christian
compositeur, jazzman et baryton

Lors d'une première écoute il y a plusieurs années, j'avais déjà été impressionné par la qualité du matériel développé par Daniel Brand. Ma deuxième expérience m'a permis de me rendre compte des perfectionnements encore apportés à un système qui était déjà d'une grande efficience.
Le sentiment d'une présence quasi physique des musiciens enregistrés participe à la création d'une sensation d'intimité avec les interprètes. Testés avec un quintette de Schubert enregistré récemment et avec un groupe de douze musiciens de jazz des années cinquante, les diffuseurs de Daniel Brand ont effacé ce demi-siècle en un instant. Je me retrouvais avec émotion comme au milieu de l'un et l'autre orchestre, respirant avec les artistes, comme si je pouvais me pencher vers eux pour encore mieux profiter de toute la subtilité de leur jeu, et comme s'ils jouaient pour moi, dans l'instant présent.

le parcours de Christian Gavillet   Christian Gavillet

vers le bas de la page
FROIDEVAUX Jean
compositeur

Avez-vous déjà entendu de la musique enregistrée comme si l’instrumentiste était dans la pièce? Il vous semble que ce n’est pas possible ? ça l’est ! grâce aux Alpha360 ! j’ai cru me trouver devant l’orgue de St-Martin ! tout en sachant que l’organiste se cachait dans le CD. Essayez, vous vous retrouverez le souffle coupé et médusé par la vérité des sons. En même temps méfiez-vous: vous n'écouterez plus jamais la musique comme avant !

AlphAnimA : juin 2014

Jean Froidevaux



BEFFA Pierre-Alain vers le haut de la pagevers le bas de la page musicien et chef de choeur
Je vous invite vivement à rencontrer M. Brand, qui maîtrise parfaitement la question, qui a fignolé ses enceintes acoustiques pendant pas moins de 7 ans, pour un résultat vraiment magnifique. Il vous accueillera avec une grande gentillesse et beaucoup de passion. Il ne pousse pas à l’achat à tout prix. Faites au moins la découverte de cet univers sonore, vous ne le regretterez pas !
La goulue   Pierre-Alain BEFFA


GRAND Pierre vers le haut de la pagevers le bas de la page consultant en management
chargé de cours HEIG-VD
Alpha360 représente pour moi un ensemble de qualités interdépendantes et incontournables pour s’orienter dans le choix de matériel audio.
Tout d’abord la rencontre avec Daniel Brand, un passionné de musique et de technique audio. Il crée avec ses interlocuteurs un contact chaleureux et authentique, il oriente ses clients de façon respectueuse sur des produits qui nécessitent des conseils personnalisés.
Ensuite j’ai découvert dans son auditorium des haut-parleurs de très haute qualité entièrement développés et conçus par lui même. Lorsque j’écoute la musique que j’aime avec les « COrAXIAL », je comprends alors ce qu’il entend par « l’émotion musicale retrouvée », c’est effectivement une autre dimension, c’est tout simplement magique.
Il y a encore une autre composante, celle de l’esthétique, de la pureté des formes tournées dans du bois massif qui donne à ces ensembles, qualité et cohérence.
Pour conclure, je dirais que pour le croire il faut se rendre dans l'auditorium d'Alpha360 et ressentir la musique jusqu’au fond de soi.

  Pierre Grand

vers le haut de la pagevers le bas de la page
BROWN Niall   Directeur artistique d'AMO
...merci encore pour ta collaboration et pour la haute qualité de tes enregistrements...
le parcours de Niall Brown   Niall Brown

vers le haut de la pagevers le bas de la page
BAUDET Roger   compositeur de musique de films
Terminée, la tyrannie qui consiste à devoir se placer à un endroit très précis pour savourer une écoute stéréophonique correcte. Où qu’on soit dans la pièce, le son est là, dans toute son intégralité.
Étonnant, ces graves aussi profondes pour des caissons aussi petits.
Diabolique, la
précision de chaque instrument où tout, mais absolument tout s’entend. Daniel Brand a réussi avec les Alpha360 un coup de maître qui devrait satisfaire même les mélomanes les plus exigeants !


Roger Baudet

vers le haut de la pagevers le bas de la page
BASSET Jacques Jacques Basset et son Alpha360 J. Basset est l'ingénieur qui a développé et mis au point la légendaire
Thorens TD124
Je ne veux pas entendre le son du haut-parleur, je veux entendre la source ! ...
J'ai enfin trouvé la
solution avec les Alpha360.
photo
Jacques Basset

vers le haut de la pagevers le bas de la page
CORTESI Roberto   compositeur et musicien
Ce qui m'a le plus frappé, lors de l'écoute de différents styles de musique et d'enregistrements avec ce système, c'est l'émotion qui s'en dégage. L'auditeur est véritablement transporté au cœur de l'expérience acoustique. Les musiciens surgissent et prennent vie, nous emmenant avec eux dans un tourbillon de sensations à la fois fortes, précises et distinctes.
Une véritable expérience "full immersion" !
le parcours de Roberto Cortesi   Roberto Cortesi

vers le haut de la pagevers le bas de la page
SMETS Pierre   journaliste, responsable de la communication de la ville de Vevey et organisateur d’événements musicaux
Que dire ? Incroyable, stupéfiant, impressionnant ? Oui... forcément. Sauf qu'il n'y pas de mot pour expliquer rationnellement cette expérience. Avec Apha360, on n'écoute pas une musique, on ne regarde pas un film. La musique est en nous, on est dans le film. L'effet est saisissant. D'abord l'Héroïque de Beethoven en SACD. Œuvre archi-connue, à priori sans mystère. Et pourtant. L'homogénéité de l'ensemble est marquante alors que chaque instrument se détache et se laisse déguster individuellement. Apparaissent alors des nuances, des subtilités, des souffles, inaudibles sur un système audio "normal".
Quant au film, en l’occurrence "L'empire des loups", ce fut un régal, tant pour les yeux que pour les oreilles. Certes, un travail efficace a été réalisé par l'équipe de ce long-métrage. Son en THX qui, grâce à Alpha360, déploie à merveille tous ses effets. L'impression de ne plus être spectateur mais d'être au cœur de l'action, est réelle. Les sons fusent de tous les côtés, devant, derrière, à droite, à gauche, on suit le trajet d'une balle perdue, on frissonne avec le souffle d'une explosion, on a le sang qui se glace en percevant le bruit des pas d'un homme... juste derrière nous. Bref, Alpha360, c'est du très grand art. Un travail d'orfèvre, soigné, précis, rigoureux. Bravo Daniel et merci !
    Pierre Smets

vers le haut de la pagevers le bas de la page
STOLIC Vladimir
audiophile

J'ai été ravi de faire mon écoute en votre compagnie avec un très bel accueil et de découvrir vos électroniques dans de très bonnes conditions. Les produits que vous avez sélectionnés dans votre auditorium sont vraiment très audiophiles et de qualité.

    Vladimir Stolic

vers le haut de la pagevers le bas de la page
MESSERLI Bernard
journaliste
En écoutant pour la première fois les diffuseurs Alpha360, j'avoue avoir eu un malaise. Je m'interrogeai sérieusement sur l'état de mon matériel, de mon lieu d'écoute ou de mes oreilles... Ai-je eu des oreilles fonctionnelles? Une fois passé ce moment douloureux, on devient un peu zen. On contemple avec une oreille agrandie (comme si on avait une loupe sur l'ouïe) qui capte beaucoup plus et surtout beaucoup mieux. Si c'est un mauvais enregistrement il sera encore plus mauvais (dans ce cas autant avoir du matériel de grande surface!); si c'est un enregistrement public, on voit tout de suite si il a été réalisé en hiver, à cause des gens qui toussent; et si c'est une prise de son soignée, là vous restez comme le ravi des santons de Provence, cloué d'un bonheur auditif complet, avec les staccati staccatissimo et les piani pianissimo… Frissons garantis!
le parcours de Bernard Messerli Bernard Messerli, journaliste (pro), hauboïste (privé)

vers le haut de la pagevers le bas de la page
PELISSIER Laurent   conseiller en communication
D'abord sceptique, puis interrogatif, mon regard s'est pourtant posé avec un vif intérêt sur ce système audio unique. Design racé, innovant et personnalisé, le premier objectif d'originalité était d'ores et déjà pleinement rempli. La passion injectée par Daniel Brand dans ses différentes créations ne fera qu'augmenter le capital émotionnel d'Alpha360.
Lors de ma deuxième visite, j'ai d'ailleurs eu la chance de pouvoir découvrir pleinement les sensations que procurent les diffuseurs d'Alpha360. Jamais au grand jamais je n'aurais pu imaginer un tel ressenti ! Peut-on encore parler de perception musicale, alors qu'on a la forte impression d'être au cœur même d'un orchestre ou d'une scène de concert ?
L'expérience est tout bonnement révélatrice. Quelques minutes à peine et on se rend compte de la portée émotionnelle de ce système. On a simplement envie de fermer les yeux et de se laisser définitivement emporter par les sons. Quels qu'ils soient, et surtout ou qu'ils soient...
Envie de laisser la musique nous envoûter, qu'elle puisse simplement nous rappeler, si besoin était, à quel point elle est indispensable à notre existence...
Mais que sont les mots et la parole sans l'ouïe et l'écoute...
    Laurent Pelissier

vers le haut de la pagevers le bas de la page
SARTORI Valdo   ingénieur du son et homme de radio
L’Alpha et l’Omega !
Tel pourrait en résumé être définis les diffuseurs omnidirectionnels Alpha360 réalisés par Daniel Brand. En effet, c’est en fermant les yeux que l’essentiel de la musique vous parvient. On distingue chaque musicien et chaque instrument dans une précision aussi réelle que l’original. Et en ouvrant les yeux on voit deux majestueux diffuseurs. Mais, comme dans l’histoire du Petit Prince dont l’aviateur dessina son mouton en dessinant simplement la boîte le contenant, l’orchestre entier, tous les interprètes sont dedans ! Au cœur d’une technique haut de gamme ! Les diffuseurs Alpha360 : source de vérité sonore.
    Valdo Sartori

vers le haut de la pagevers le bas de la page
RIHS Eric
directeur de gymnase et mélomane
Je ne sais si le terme de stupéfiant convient le mieux lorsque le sens concerné est l'audition ; alors des synonymes dans l'ordre des perceptions qui s'enchaînent à grande vitesse : étonnant, prodigieux, renversant… Écouter l'œuvre classique que l'on connaît presque par cœur pour l'avoir tant entendue sur l'installation audio que l'on croyait jusque là… dans une version que l'on juge (avec raison bien sûr!) parfaite parce que le " tout bon " chef dirige le " meilleur " orchestre… Eh bien non, chez M. Daniel Brand, avec le système Alpha360 qu'il a développé, c'est un renouveau de l'écoute, une redécouverte de la musique, mais surtout une information insidieuse parce depuis là, plus rien ne sera comme avant.
Un système de reproduction et de diffusion des sons qui devrait ravir les mélomanes exigeants et qui donne de la fièvre au directeur d'un établissement scolaire jusqu'à ce que le rêve de faire partager ces moments auditifs prodigieux à tous les élèves se concrétise….
Bravo à Daniel Brand et bon vent à Alpha360…

Eric Rihs

vers le haut de la pagevers le bas de la page
BERNARD Valérie
violoniste et professeur de conservatoire

Entendre de la musique autour des Alpha360, c'est comme se trouver dans une salle de concert, baignée dans l'espace du son avec en plus les doublures des musiciens postés tels des petits anges dans le coin de notre oreille, juste là où l'on entend les plus petits détails : le souffle de l'archet qui glisse sur la corde sans émettre encore de son, une respiration, toute la palette des consonnes ou attaques, et ce brin de métal de la corde… on en a presque le goût à la bouche !
Bravo pour votre recherche et merci de rendre la musique aussi vivante !

le parcours de Valérie Bernard   Valérie Bernard

vers le haut de la pagevers le bas de la page
CHARLES Blandine
soprano et professeur de chant

Savez-vous ce qu'est un diffuseur ? La plupart d'entre nous saurait donner une définition pour décrire le conteneur qui permet d'installer une ambiance olfactive avec des essences de plantes, notamment.
Avec les diffuseurs électroacoustiques de Daniel Brand, il s'agit d'éveiller d'autres sens. D'emblée, on est saisi par la beauté des enceintes - pardon, diffuseurs - qui flattent l'œil, permettant ainsi de créer une première sensation de plaisir chez l'auditeur potentiel… mais le meilleur reste à venir ! Les sons qui en émergent emplissent la pièce, vous enrobent et vous font vivre la musique " de l'intérieur " ; on en oublie la source, on rentre dans le rêve : les grands chefs d'orchestre donnent le meilleur d'eux-mêmes rien que pour vous, un pianissimo du fond de l'orchestre vous fait frissonner, un fortissimo vous fait exulter. Les chanteurs révèlent enfin tout leur art, laissant à l'auditeur le plaisir de suivre les plus infimes inflexions de leur voix.
Mais attention Messieurs les ingénieurs du son ! soyez aussi musiciens que les interprètes que vous enregistrez, car vos effets techniques, s'ils sont mal dosés, ne restent pas inaperçus ! Il dérangent autant, si ce n'est plus, que la vieille dame qui déballe longuement un bonbon dans un concert de musique de chambre, ne laissant à notre oreille aucune échappatoire…
Avec les diffuseurs électroacoustiques, qu'elle soit classique ou moderne, toute musique prend sa dimension émotionnelle. Il suffit d'en faire l'expérience pour en être convaincu. On se surprend à rêver que le mot "diffuseur" évoque, au sens commun, non plus seulement les arômes, mais aussi les sons...

le parcours de Blandine Charles   Blandine Charles

   

vers le haut de la pagevers le bas de la page
WEBER François
médecin & choriste
La Présence avant tout.
Et toujours les mêmes paroles des enfants, des distraits ou des curieux : mais qu'est-ce donc ? une maquette d'architecte ? un totem ? un capteur de rêve ou d'aura ? un aérosol à phéromones ? Et nous voilà plongé dans l'empire des sens et des émotions.
Et soudain c'est l'explosion des sons, les yeux sont figés, les bouches bées. Au delà de la perfection purement musicale habituelle avec les technologies actuelles, au delà de cet acquis, de cette presque-banalité, on touche à l'indicible, à l'ineffable, à la chair, les sonorités sont incarnées, les instruments et les solistes sont si présents, à la fois confondus dans l'ambiance sonore et en même temps tous parfaitement distincts comme si on les touchait, comme si on les voyait.
Alpha360 vous mène au delà de la musique, vous entrez dans la quatrième dimension. Je ne me suis jamais senti si proche des émotions que l'on ne peut ressentir que dans la réalité des concerts et qu'aucune technologie ne pourra jamais remplacer. Sauf....
    Dr François Weber

vers le haut de la pagevers le bas de la page
LUTHER François
œnologue

On les nomme enceintes acoustiques, colonnes, diffuseurs, haut-parleurs, que sais-je. Quel que soit l'appellation que l'on donne à cette géniale conception, force nous est d'admettre que Daniel Brand nous fait découvrir et ressentir d'intenses émotions.
Tout d'abord le design des Alpha360 : la ligne, l'esthétique, l'élégance et la légèreté sont tout simplement merveilleuses. L'équilibre général des masses et des volumes est parfait. N'était-ce pas une géniale idée de prendre une pyramide tronquée sur un tiers de sa hauteur et de "suspendre" un diffuseur au-dessus d'une ove en pointe en bois noble. Quelle évolution nous découvrons, depuis la période des affreuses caisses de toutes les grandeurs que l'on cherche désespérément à cacher tant elles sont mastoc. Nous avons devant nous une création digne de la haute couture ou de carrossiers italiens. Sur ce point déjà, les réactions des gens sont unanimes: - quel look...
Passons au plan musical. Là, de nouveau dBrand nous surprend par la classe de son développement. Où que l'on soit dans la pièce, l'écoute est belle, profonde et intense. Du piano le plus intime au forte le plus majestueux, jamais le son ne vibre ou se déforme, on vit un crescendo au sens profond du terme. Du baroque au moderne, en passant par le romantisme le plus éclectique, que ce soit du jazz , du country, du rock ou autre, en aucun cas ces haut-parleurs nous laissent insensibles. Dans tous les registres, à toutes les intensités sonores l'écoute nous prend aux tripes. Quelle joie de réentendre de vieux disques vinyles aux sons de velours avec des artistes malheureusement aujourd'hui disparus ou retirés. Le CD qui devrait le remplacer qualitativement n'est pas à la hauteur. De grâce, ne jetez pas vos vieux 33 tours et offrez-vous du plaisir grâce à ces diffuseurs Alpha360 !
En conclusion, en tant qu'œnologue, je dirais que nous nous trouvons exactement comme devant un tout grand vin - tout d'abord du respect et de la contemplation pour ce que l'on voit. Et puis l'on se demande:  tiendra-t-il ses promesses ? - eh oui, comme pour le plus grand des nectars, il est parfait dans toute la "gamme" !


  François Luther, mélomane esthète

vers le haut de la pagevers le bas de la page
SPINNLER Olivier
mélomane & audiophile
Mélomane depuis une trentaine d'années et audiophile depuis près de vingt ans, j'ai eu l'occasion de tester et d'apprécier toutes sortes de matériels, dans littéralement toutes les gammes de prix et toutes les technologies. C'est donc avec une longue expérience de l'écoute, tant de la musique que des matériels de reproduction, que j'ai découvert les diffuseurs électroacoustiques Pyramid360 d'Alpha360.
Je dois dire que j'ai été proprement «bluffé» et impressionné. Ces haut-parleurs accumulent une somme incroyable de qualités: liberté, dynamique, richesse des timbres, propreté, justesse, transparence. Il est vrai que l'on retrouve souvent ces qualificatifs lorsque du matériel hi-fi est testé. Mais là, je dois dire qu'ils n'ont jamais, pour moi, été autant à leur place, du moins en ce qui concerne des haut-parleurs. Ce qui m'a particulièrement impressionné:
la facilité de mise en œuvre. Les haut-parleurs sont posés à une place correcte dans la pièce d'écoute, à distance raisonnable des murs. Et nul besoin d'ajuster, d'orienter sans fin au millimètre et au demi-degré, comme avec des enceintes «traditionnelles». L'image tridimensionnelle est immédiatement là, réaliste et palpable.
l'image, justement: jamais je n'ai eu, à ce point, l'impression de «vraie grandeur». Avec des bonnes prises de son, naturellement, les instruments et les voix sont réellement à leur place, avec leur vraie dimension, comme s'il s'agissait d'hologrammes sonores. On peut littéralement voir l'espace qu'ils occupent et ils ne sont jamais collés les uns contre les autres. Ils sont séparés spatialement.
la transparence et l'indépendance du local d'écoute. C'est une qualité des matériels de très grande classe que de faire entendre l'ambiance (les échos, la couleur, la matité ou la clarté) de la pièce d'origine de l'enregistrement et non celle du local d'écoute ou un son coloré par le reproducteur sonore. On n'a, habituellement, cet effet qu'avec une écoute au casque.
la profondeur et la tenue du grave. Jamais, sur des enceintes plus petites que 1,50 ou 2 mètres, je n'avais entendu avec autant de présence et de splendide couleur, les contrebasses dans une symphonie de Brahms, la basse d'un ensemble de jazz ou les notes les plus graves du piano. C'est proprement hallucinant pour des haut-parleurs qui sont d'une taille encore «domestique».
la taille de ces reproducteurs sonores. Pour avoir un tel résultat sonore, en tant qu'audiophile, on est forcément prêt à faire de sérieuses concessions esthétiques ou en terme d'encombrement du salon. Le fait que ces haut-parleurs ne mesurent que 49 cm de haut et de plus soient d'une esthétique tout à fait agréable, ne gâte rien. Bien au contraire. C'est même une qualité marquante.
Je tiens à dire que ces diffuseurs non seulement soutiennent la comparaison, mais encore, sur bien des points, battent à plate couture des enceintes coûtant 3 à 5 fois plus cher et souvent bien plus grosses et bien moins belles.
    Dr Olivier Spinnler

vers le haut de la pagevers le bas de la page
AVANZI Benjamin
économiste et violoncelliste

C'est un coup de coeur qui me fait vous parler d'enceintes exceptionnelles. La question qui se pose est de savoir s'il est vraiment adapté de parler d'«enceintes», tellement elles diffèrent de l'ordinaire. Ces «diffuseurs électroacoustiques», comme les appelle leur génial concepteur - Daniel Brand - sont une véritable révolution. Du jamais vu!
Leur richesse, précision, design et qualité ont de quoi faire pâlir les grandes marques. Bien plus qu'un rendu acoustique exceptionnel, elles sont capables de rendre l'émotion contenue dans les enregistrements. Je n'ai pas honte de vous dire que lors d'une dernière écoute (avec les derniers réglages, qui se sont affinés et perfectionnés de mois en mois...), c'était la première fois de ma vie que j'avais la chair de poule continûment en écoutant un enregistrement. On est évidemment tributaire de la qualité des CDs qu'on achète, mais qu'elles sont rares les installations permettant de déceler un laxisme chez certains distributeurs!...
Leur nom n'est pas sans fondement: la "diffusion" du son que ces enceintes offrent est vraiment révolutionnaire. Le son stéréo qu'elles rendent parfaitement est présent partout: fini la "meilleure place d'écoute" (à distance égale des deux enceintes)! Par un phénomène qui m'échappe, les timbres et couleurs sont perceptibles d'une manière égale, précise et linéaire où que l'on se trouve.
Certes ces diffuseurs électroacoustiques ne sont pas gratuits, mais à prix égal, les installations que l'on trouve sur le marché - même les grandes marques! - ne leur arrivent pas à la cheville. A noter que l'installation et les réglages personnalisés sont compris dans le prix... ...alors, avis à tous les amoureux de la musique, du High-End, du son à l'état pur.

le parcours de Benjamin Avanzi   Benjamin Avanzi

vers le haut de la page
DELLSPERGER Jean-Rodolphe
choriste & mélomane
.
Les diffuseurs Alpha360 ? Une révélation !
.

Car enseigner le chant, pratiquer la méthode Tomatis (audio-psycho-phonologique), chanter dans un chœur d'oratorio, aller au concert et écouter des musiques enregistrées nécessitent pour le mélomane devenu exigeant une installation de qualité. Je découvre alors les diffuseurs de Daniel Brand, et je saisis la chance de me laisser bouleverser. C'est une révélation d'être assis dans la salle de concert, et d'entendre en plus, au-delà de la musique, le souffle retenu de tout le public assemblé.
La finesse et le velouté du son mis en valeur par la spatialité, même à faible volume, augmentent encore le plaisir. Quant à la restitution fidèle des CD, elle a changé complètement ma vision de l'écoute - c'est le cas de le dire ! Car retrouver ainsi l'émotion créée par l'interprétation fait de chaque concert un moment où - toutes affaires cessantes - je me trouve plongé dans le climat voulu par les musiciens.
Pour terminer, je tiens à souligner les qualités esthétiques qui font des diffuseurs Alpha360 des éléments remarquables et remarqués de mon intérieur. Et comme un bonheur n'arrive pas seul, j'en ai profité pour installer une platine Clearaudio, de quoi profiter de ma collection d'enregistrements sur 33 tours.

Jean-Rodolphe Dellsperger
Alpha360.ch
Ecrire à Alpha360 Formulaire Liste des pages Alpha360 : swiss made